Dominique Rivard est artiste, cycliste, marcheuse et observatrice d’oiseaux. Sa pratique multidisciplinaire gravite principalement autour de la photographie, de l’écriture et de l’autoédition de publications. Les textes et les images à travers lesquels elle se met en scène composent des récits sensibles et mouvants se situant à la rencontre du réel et de l’imaginaire.

    Rivard emploie plusieurs stratégies littéraires et visuelles pour expérimenter l’autofiction. Elle interpelle par exemple celleux qui se trouvent de l’autre côté de l’appareil, de l’autre côté de la page en dirigeant dans ses autoportraits son regard vers l’objectif ou en s’adressant dans ses essais à la deuxième personne du pluriel. Ces points de rencontre qu’elle crée avec le public-lectorat entraîne celui-ci dans la construction de son persona et de ses narrativités multiples. En déformant, inventant et amplifiant son vécu, elle s’attarde à la mise en fiction de ses expériences personnelles pour élaborer des œuvres dans lesquelles les repères se profilent et s’effacent continuellement. 

    La vérité et l’illusion sont des sujets intimement liés aux politiques de la représentation dans la démarche autobiographique de Rivard. La posture plurielle qu’elle adopte dans ses œuvres revendique la liberté d’explorer l’espace de l’imaginaire de la même façon qu’elle explore l’espace géographique : en étant sans cesse en mouvement. En ce sens, la relation avec le territoire et l’autonomie féministe habitent aussi intuitivement ses œuvres.

    En 2019, elle initie le projet d’auto-édition Brise-glace. Les intérêts particuliers au projet touchent : l’autofiction, l’imaginaire du nord, la photographie, le déplacement, le féminisme et l’autonomie. Elle a la conviction que les livres sont des lieux de rencontre.

CV-FR
    Dominique Rivard is an artist, cyclist, walker and birdwatcher. Her multidisciplinary practice revolves mainly around photography, writing and self-publishing. The texts and images through which she stages herself compose sensitive and moving narratives situated at the meeting of reality and imagination.

    Rivard uses several literary and visual strategies to experiment with autofiction. For example, she challenges those on the other side of the camera, on the other side of the page, by directing her gaze towards the lens in her self-portraits or by addressing her essays in the second person plural. These points of encounter that she creates with the public-reader involve the latter in the construction of her persona and her multiple narrations. By distorting, inventing and amplifying her life experiences, she focuses on the fictionalization of her personal experiences to elaborate works in which the reference points are continually emerging and disappearing. 

    Truth and illusion are subjects intimately linked to the politics of representation in Rivard's autobiographical process. The plural posture she adopts in her work asserts the freedom to explore the space of the imagination in the same way she explores geographical space: by being constantly on the move. In this sense, the relationship with the territory and feminist autonomy also intuitively inhabit her works.

    In 2019, she initiated the self-publishing project Brise-glace. Specific interests include: autofiction, the northern imagination, photography, displacement, feminism and autonomy. She believes books are meeting places.

CV-EN